Employeurs : faites-vous aider en employant des jeunes en alternance

Accompagnement | Conseil | Audit RH

Employeurs : faites-vous aider en employant des jeunes en alternance

BLS RH Consulting met en exergue les points clés de l'aide pour les apprentis qu’un employeur peut bénéficier.

Le lundi 6 septembre 2021, le 1er ministre Jean CASTEX annonçait le prolongement de l’aide à l’embauche des apprentis de 6 mois. En effet, initialement prévu le 31 décembre 2021, la fin de l’aide sera donc prolongée jusqu’au 30 Juin 2022. BLS RH Consulting vous en dit davantage sur ce dispositif.

Employeurs : recrutement des jeunes apprentis et aides financières

Décrets du 24 août 2020

Les décrets du 24 août 2020 et les décisions qui en découlent mettent en avant le fait que l’embauche de jeunes alternants est bénéfique aussi bien pour l’offre et la demande.

Du côté de l’offre, les employeurs sont légitimes à percevoir une aide financière : État, AGEFIPH, OPCO.

Du côté de la demande, les alternants se forment à un métier, ce qui leur permet plus facilement d’intégrer le monde du travail avec une expérience professionnelle significative.

Par alternance, il faut entendre : 

Aides supplémentaires

Sans compter l’aide accordée par l’État, les entreprises Domiennes peuvent cumuler d’autres aides :

  • l'aide de la CTM pour ce qui est des contrats d’apprentissage en Martinique;
  • l'aide régionale pour les contrats de professionnalisation, en Guadeloupe ;
  • une aide de l’AGEFIFPH pour les alternants en situation de handicap ;
  • l'aide des OPCO concernant la prise en charge des coûts liés à la pédagogie.

Employeurs : zoom sur les aides accordées par l’État

Outre les exemples chiffrés qui vont suivre, le Ministère du Travail met à la disposition des employeurs un simulateur de calcul de rémunération et d’aides. Cet outil est intéressant puisqu’il permet, comptablement, d’estimer les charges prévues par alternant.

Les aides ci-après concernent les jeunes de moins de 30 ans dont l’objectif est de réduire le coût :

  • pour un contrat d’apprentissage, d’un nouvel apprenti la première année, ce qui permettrait de conserver le niveau d’apprentissage actuel. Elle se substituera à l’aide unique.
  • pour un contrat de professionnalisation, d’un nouvel alternant.

Toutes les entreprises sont éligibles, dès qu’elles emploient un alternant  préparant un diplôme allant du CAP au master. Elles bénéficient ainsi de l'aide exceptionnelle à l'apprentissage jusqu’au 30 juin 2022.

Pour les entreprises de plus de 250 salariés, leur base salariale doit comprendre 5% d’alternants en 2021, sous peine de rembourser l’aide accordée.

Aides chiffrées pour les contrats des apprentis

Quels coûts pour un apprenti mineur ?

L’aide est de 5 000 € avec un coût réel quasi nul la première année. La rémunération attribuée est de 416 € brut mensuel ou 4 992 € brut annuel, soit 25% minimum du SMIC.

Quels coûts pour un apprenti âgé de 18 à 20 ans ?

L’aide est de 8 000 € avec un coût réel quasi nul la première année. La rémunération attribuée est de 662 € brut mensuel ou 7 943 € brut annuel, soit 43% minimum du SMIC.

Quels coûts pour un apprenti âgé de 21 à 25 ans ?

L’aide est de 8 000 € avec un coût réel évalué à 175€/mois la première année. La rémunération attribuée est de 816 € brut mensuel ou 9 791 € brut annuel, soit 53% minimum du SMIC.

Quels coûts pour un apprenti âgé de 26 à 29 ans ?

L’aide est de 8 000 € avec un coût réel évalué à 870€/mois la première année. La rémunération attribuée est de 1 539 € brut mensuel ou 18 473 € brut annuel, soit 100% minimum du SMIC.

Aides chiffrées pour les contrats de professionnalisation

Quels coûts pour un alternant mineur ?

L’aide est de 5 000€ avec un coût réel évalué à :

  • 477€/mois pour un jeune de niveau inférieur ou égal au BAC. La rémunération attribuée est de 846,68 € brut mensuel ou 10 719 € brut annuel (cotisations résiduelles patronales incluses + exo FILLON).
  • 639€/mois pour un jeune de niveau supérieur au BAC. La rémunération attribuée est de 1000,63 € brut mensuel ou 12 668 € brut annuel (cotisations résiduelles patronales incluses + exo FILLON).

Quels coûts pour un alternant âgé de 18 à 20 ans ?

L’aide est de 8 000 € avec un coût réel évalué à :

  • 227€/mois pour un jeune de niveau inférieur ou égal au BAC. La rémunération attribuée est de 846,68 € brut mensuel ou 10 719 € brut annuel (cotisations résiduelles patronales incluses + exo FILLON).
  • 389€/mois pour un jeune de niveau supérieur au BAC. La rémunération attribuée est de 1000,63 € brut mensuel ou 12 668 € brut annuel (cotisations résiduelles patronales incluses + exo FILLON).

Quels coûts pour un alternant âgé de 21 à 25 ans ?

L’aide est de 8 000 € avec un coût réel évalué à :

  • 470€/mois pour un jeune de niveau inférieur ou égal au BAC. La rémunération attribuée est de 1 077,60 € brut mensuel ou 13 643 € brut annuel (cotisations résiduelles patronales incluses + exo FILLON).
  • 633€/mois pour un jeune de niveau supérieur au BAC. La rémunération attribuée est de 1 231,54 € brut mensuel ou 15 592 € brut annuel (cotisations résiduelles patronales incluses + exo FILLON).

Quels coûts pour un alternant âgé de 26 à 29 ans ?

L’aide est de 8 000 € avec un coût réel évalué à :

  •  958 €/mois pour un jeune de niveau inférieur, égal ou supérieur au BAC. La rémunération attribuée est de 1 539,42 € brut mensuel ou 19 490 € brut annuel (cotisations résiduelles patronales incluses + exo FILLON).

NB : petite zone d’ombre concernant le cumul ou non de cette aide avec celle du Pôle Emploi (aide à l’embauche en contrat pro d’un demandeur de plus de 26 ans).

Si vous avez des questions RH, BLS RH Consulting se fera un plaisir de vous accompagner pour mettre en place ce dispositif.